Présentation du freinage Brembo

Grand Prix d’Italie MotoGP
Circuit de Misano

24 octobre 2021

TYPOLOGIE DU CIRCUIT VU PAR BREMBO

Un maître-cylindre BREMBO très solicité AU GP d’italie  !

Tout comme en 2020, il y aura cette année deux courses GP du championnat du monde MotoGP sur le circuit mondial de Misano Marco Simoncelli, bien que l’année dernière, les deux événements aient eu lieu à une semaine d’intervalle. Cette année, le circuit international de Losail et le Red Bull Ring ont tous deux été utilisés deux fois.

Selon les techniciens Brembo qui travaillent en étroite collaboration avec tous les pilotes du Championnat du Monde MotoGP, le circuit italien est un circuit modérément exigeant en freins. Sur une échelle de 1 à 5, il est classé 3 sur l’indice de difficulté car il ne comporte pas de sections droites d’au moins 600 mètres de long.​​​

Pas de friction ni de blocage avec le maître cylindre radial BREMBO pour MotoGP​

​​Les 22 pilotes MotoGP utilisent le maître-cylindre de frein radial BREMBO. La force des doigts sur le levier de frein et la force du levier lui-même se déplacent dans le même sens, c’est-à-dire radialement, par rapport au point où le cylindre est fixé au guidon sans générer de friction ni de blocage. Cela garantit qu’aucune énergie n’est gaspillée.

Brembo a déposé le premier brevet de maître-cylindre radial en 1985. Il a été produit pour répondre aux besoins de la course et en particulier au besoin de plus petites dimensions. Il a été monté sur la Yamaha YZR OW d’Eddie Lawson l’année suivante, l’année même où il a remporté le championnat du monde dans la catégorie 500cc.

MAITRE-CYLINDRE RADIAL RCS CORSA CORTA

La technologie MotoGP également pour les motos de tous les jours.

S’inspirant de sa vaste expérience en MotoGP, BREMBO a créé le maître-cylindre radial R19RCS Corsa Corta, parfait pour les motards sur route et sur piste. L’une de ses caractéristiques particulières est la capacité du motard à ajuster le free play à trois niveaux différents.

En d’autres termes, le motard peut ajuster la phase pendant laquelle le freinage n’est pas actif, en déterminant le moment où le système de freinage commence à appliquer une pression en fonction de son propre style de conduite, des conditions de l’asphalte ou de la météo.